Partagez cet article

Je la voyais souvent, au loin, dominant le Danube sur sa butte, et comme nombre d’entre nous, je mis quelque temps à lui rendre visite. Vous me direz bien « encore un monument baroque au crépis jaune ! ». Je comprendrai bien votre air blasé mais ne pourrai m’empêcher de vous en conseiller la visite. Vous verrez qu’elle renferme de nombreuses merveilles et impressionne par sa taille, même si son projet de reconstruction au XVIIIème siècle l’aurait voulue quatre fois plus grande. L’empereur Charles VI, père de la fameuse Marie-Thérèse, avait alors ordonné une construction qui prenait l’Escorial* pour modèle. Ses yeux étaient en effet rivés sur l’Espagne, partie de son empire qu’il se disputait alors avec le royaume de France. C’était la guerre de succession d’Espagne.

Vous comprenez bien que visiter cette abbaye, c’est aussi se plonger dans l’histoire autrichienne. L’abbaye de Klosterneuburg fut en effet fondée par le célèbre « Leopoldi », Léopold III d’Autriche, en 1114. Ce dernier devint quelques siècles plus tard saint patron de l’Autriche. J’ai, je dois l’avouer, une certaine affection pour Léopold III puisque c’est lui qui introduisit l’ordre cistercien en Autriche en fondant l’abbaye d’Heiligenkreuz. Vous savez bien que mes choix de visites sont souvent guidés, d’une façon ou d’une autre, par mes origines bourguignonnes. Sachez que les conséquentes constructions baroques cachent de très beaux restes d’époque médiévale.

La visite de ce complexe est vraiment à faire, mais elle nécessite impérativement de bien s’organiser avant de s’y rendre, sous peine de grosses déceptions (l’expérience parle). Elle est divisée en cinq parcours, dont quatre ne se font qu’avec un guide et n’ont parfois lieu qu’une fois par jour. Ces parcours sont très complets et aucun ne prend moins d’une heure. Il est ainsi peut-être préférable de ne pas tout faire d’un coup. Tous ces parcours sont faisables avec un audioguide en français, par ailleurs très complet. Le trésor est la seule partie que l’on visite librement. Les parcours guidés vous font découvrir des facettes très différentes de l’abbaye : ses caves (avec dégustation), son musée (seulement à la belle saison), ses pièces et collections témoignant de l’époque des Habsbourg et enfin ses plus beaux ouvrages artistiques religieux (une véritable source d’émerveillement).

Pour donner à mes visiteurs un avant-goût de cette visite, je les emmène souvent dîner la veille dans un Heuriger de Klosterneuburg et leur fais voir les magnifiques éclairages nocturnes de l’abbaye. Je ne peux que vous conseiller de faire de même. En journée, après la visite des lieux, vous pouvez aller voir le feu musée Essl, bâtiment moderne qui abritait la collection d’art contemporain d’Agnes et Karlheinz Essl.

 

Informations pratiques :

L’indispensable pour prévoir votre visite avec les différentes visites guidées : le site internet de l’abbaye.

Comment s’y rendre en transports en commun ?

Vous pouvez prendre le train urbain S40 aux gares Franz-Josef, Spittelau, Heiligenstadt ou Nuβdorf. Vous mettrez au plus un quart d’heure pour arriver à la gare de Klosterneuburg et ilvous faudra environ le même temps pour arriver à l’abbaye à pied.

Vous pouvez aussi prendre le bus 239 à la gare et station de métro Heiligenstadt. Il met une bonne dizaine de minutes lorsque le trafic est fluide et vous laisse en bas de l’abbaye.

Combien coûte la visite ?

11 € pour un parcours

17 € pour tous les parcours

La Niederösterreich-CARD n’est valable que pour un parcours.

 

* Un monastère et palais qui est l’un des ensembles architecturaux les plus importants d’Espagne et d’Europe.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833