Partagez cet article

Je ne saurais plus vous dire où je me rendais ou d’où je rentrais lorsque j’empruntai pour la première fois la Sieveringer Straβe en voiture. Une chose est certaine, j’étais littéralement impressionnée ! Se retrouver des beaux quartiers de Vienne au Wienerwald (la forêt viennoise) en l’espace de quelques minutes me surprend encore quand j’en fais l’expérience, comme si c’était la première fois.

Cette route commence dans le 19ème arrondissement de Vienne, au point de rencontre entre la Billrothstraβe et la Grinzinger Allee (ligne de tram 38, ligne de bus 39A et train urbain à la station Oberdöbling). Elle débute en beauté, bordée de vieux arbres et d’élégants immeubles fin XIXème-début XXème. On passe ensuite à des rues plus étroites ainsi qu’à des maisons plus basses et plus anciennes, qui nous rappellent que les villages d’Untersievering et d’Obersievering ne sont des quartiers de Vienne que depuis 1892 et ont su en partie conserver leur charme rural. Des vignes se trouvent d’ailleurs à deux pas de là et l’on compte ainsi de nombreux Buschenschänke (tables vigneronnes) sur le chemin.

Puis arrive la fameuse forêt viennoise que l’on traverse sur quelques kilomètres et qui est tout simplement enchanteresse. Mais où suis-je donc ? Ah oui ! A Vienne ! Cette rue ne cessera donc jamais de me surprendre. On trouve bien quelques rappels citadins, comme par exemple le Siveringerbrücke et son écriture typique du mobilier urbain social de Vienne.

La forêt se fait ensuite de plus en plus vallonée et le route se met à tourner de plus en plus, une vraie serpentine ! Ses quelques kilomètres semblent se décupler. Faites d’ailleurs bien attention à vous et aux autres. On y croise de nombreux cyclistes. Il est sûr que la Sieveringer Straβe peut constituer un bel exploit aux amateurs de vélo. Elle donne également accès à de nombreux chemins de randonnée. En s’y aventurant, les maisons commencent à ressembler à des chalets. Elles arborent toujours plus de bois. On se sentirait presque en montagne ! Nous voilà de nouveau à une intersection, avec la Steinrieglstraβe, peu avant le village de Weidling, et après 7 kilomètres, la belle balade aventureuse se termine. Il ne reste plus qu’à la redécouvrir dans l’autre sens.

Bonus toponymie

Le nom de Sievering vient de saint Séverin de Noricum (Severin von Noricum), qui contribua à instaurer la foi chrétienne en ces lieux au Vème siècle.

 

Partagez cet article

1 Comment

  1. Jojo dit :

    En fait c’est la campagne dans la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833