Partagez cet article

Ce portrait est le trente-troisième, un nombre christique qui m’a rappelé la genèse de ce blog. C’est ainsi que tout naturellement j’ai pensé à Katharina, ma collègue qui me poussa il y a maintenant un peu plus de trois ans à commencer cette aventure bloguesque. Elle voulait faire un blog sur les poneys, oups, les chevaux islandais, et ne souhaitant pas se lancer seule, me poussa à enfin raconter mes histoires de Sissi et compagnie à la terre entière. Je ne sais comment la remercier de m’avoir mise sur cette voie, et jamais je ne saurai.

Si vous la croisez, méfiez-vous ! Elle parle bien mieux français qu’elle ne le pense. Elle a en effet appris la langue de Molière à l’école.

 

Katharina

 

 

Katharina est autrichienne. Elle est née à l’AKH, l’hôpital général de Vienne.

 

Qu’est-ce qui t’a amenée à visiter la France ?

La France est l’un des pays préférés de ma maman, alors j’y ai passé de nombreux étés en camping quand j’étais enfant. C’est aussi l’une des destinations que je préfère.

Que préfères-tu dans la gastronomie autrichienne ?

Les Kärntner Kasnudeln (ravioles au fromage de Carinthie) avec de la salade verte et les Palatschinken (crêpes) de mon fils.

Que préfères-tu dans la gastronomie française ?

La quiche d’Amélise ! (Ca c’est gentil !)

Que rapportes-tu de France ?

Des confitures Bonne Maman pour ma bonne maman (trop mignon) et des vêtements et équipements pour l’extérieur de chez Décathlon. Je suis d’ailleurs contente qu’il y en ait enfin un en Autriche !

Qu’emportes-tu avec toi en France ?

Des Maroniherzen (des cœurs de marron enveloppés de chocolat) de chez Heindl en automne car ils sont frais et délicieux.

Quelque chose à absolument voir ou faire à Vienne ?

De très nombreuses choses 😊 Déjà pour manger, le Posthorn, dans le 3ème arrondissement, pour manger viennois dans une ambiance super sympa. C’est si bien que la rue dans laquelle il se trouve fut rebaptisée Posthorngasse ! Le chou-fleur de chez Miznon, dans la Schulerstraβe, derrière la cathédrale, vaut aussi le détour. Ensuite, pour découvrir la ville, se rendre sur la Stephansplatz, remontez le Graben et le Kohlmarkt jusqu’à la Hofburg et y apprécier la vue sur le Rathaus (actuellement en partie bouchée par les bâtiments temporaires qui hébergent des bureaux du parlement en rénovation) et aller au Belvédère, notamment lire un livre dans son parc, ainsi qu’au zoo de Schönbrunn. Profitez aussi de Vienne au moment des marchés de Noël, c’est féérique.

Aurais-tu quelque chose à nous conseiller en dehors des sentiers battus ?

Visiter l’Albertina avec en ce moment une exposition dédiée à Monet, et regarder l’émission Willkommen Österreich à la télé (elle me l’a faite découvrir et c’est vraiment très drôle !).

Quelque chose à absolument voir ou faire en dehors de la capitale ?

Le Salzkammergut et ses beaux lacs, la Wachau avec son Danube, Krems, la fête de l’abricot de Spitz et bien sûr les parcs nationaux (Katharina les a tous arpentés et vous pouvez voir le résultat en cliquant ICI) !

Ton mot ou ton expression allemande ou autrichienne préférée ?

Gänseblümchen, ce qui signifie pâquerette (j’aurais pensé à Pferd, cheval, mais bon je ne commenterai pas, une pâquerette c’est super mignon aussi).

Ton mot ou ton expression française préférée ?

Il y en a deux, filou et moules-frites, ce dont mon fils raffole.

Enfin, quelque chose que tu fais dans ton temps libre, à part bien sûr lire « Ça valse à Vienne » ?

M’occuper de mon blog dédié aux chevaux islandais, MIIA (My Island in Austria) et m’informer sur l’Islande.

 

Danke an meiner Bloghebamme !

 

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833