Sortie découverte d’Ottakring
juillet 11, 2019
Vienne la nuit
juillet 18, 2019

Portraits de lecteurs : Solweig

Partagez cet article

Ce fut peu de temps après son arrivée à Vienne que je fis la rencontre de Solweig. Aimant toutes les deux sortir le soir, c’est tout naturellement sur une piste de danse que nous fîmes connaissance !

 

 

Solweig

 

Solweig est arrivée à Vienne le 3 juillet 2014 et a donc célébré il y a peu ses 5 ans dans cette belle ville (en dansant ?). Elle vient de Lyon et a aussi des origines un peu plus méridionales.

Qu’est-ce qui t’a amenée en Autriche ?

L’envie de trouver une ville où m’installer pour construire ma vie. J’avais fait une liste de critères. Je voulais une capitale où je pouvais vivre en trois langues, français, anglais et allemand, une ville verte où il est facile de se déplacer à vélo et d’où l’on a des vols directs pour Lyon et New York.

Que préfères-tu dans la cuisine autrichienne ?

Le fait qu’il y ait de nombreuses similarités avec la cuisine alsacienne. Je suis par exemple très heureuse d’avoir retrouvé les kouglofs ou les spätzle. Mon père est alsacien. 😉

J’aime aussi beaucoup le Schnitzel et le Mohnkuchen (gâteau aux graines de pavot).

Que rapportes-tu de France ?

Des quenelles et de la ratatouille ! (ah oui, ça fait vraiment Lyonnaise avec un goût du sud !)

Qu’emportes-tu avec toi en France ?

De la Sachertorte.  

Quelque chose à absolument voir ou faire à Vienne ?

Emprunter la sortie centrale de la station Donauinsel du U1 pour un effet wow en découvrant le Danube, et en revenant dans le centre, se promener au Prater.

Aurais-tu quelque chose à nous conseiller en dehors des sentiers battus ?

Découvrir le trésor de l’ordre teutonique et visiter la Fernwärme de Spittelau (incinérateur de la ville chauffant de très nombreuses habitations dont l’architecte est Hundertwasser).  

Quelque chose à absolument voir ou faire en dehors de la capitale ?

Faire une randonnée dans les Ötschergräben (gorges de l’Ötscherbach), en finissant par se baigner dans sa belle eau claire. Le parc naturel de l’Ötscher se trouve dans le sud de la Basse-Autriche, à la frontière avec la Styrie et tout près de Mariazell.

Quelque chose qui a changé dans ton quotidien depuis ton installation en Autriche ?

J’ai ma couette à moi ! Et je ne traverse plus au feu piéton quand il est rouge.

Ton mot ou ton expression allemande ou autrichienne préférée ?

« Pipapo », un joli mot qui désigne tout ce que comporte ce que l’on vient de dire, sans entrer dans le détail.

Enfin, quelque chose que tu fais dans ton temps libre, à part bien sûr lire « Ça valse à Vienne » ?

J’organise des rendez-vous d’entreprenariat en langue française à Vienne pour ceux qui entreprennent et ceux intéressés à le faire.  

 

 

Partagez cet article
69598833