Partagez cet article

Il y a un peu plus de deux ans, une lectrice, Isandre, me surprit en m’amenant dans une maison de retraite du 9ème arrondissement de Vienne.

Je pensais qu’elle voulait m’y présenter quelqu’un mais elle me fit juste traverser le hall d’entrée pour aller dans la cour de l’établissement. Cette dernière comporte un ancien cimetière juif dont on peut observer les stèles depuis une passerelle. Pour une surprise, cela en fut une ! Merci Isandre d’avoir partagé cette découverte avec moi. Depuis, je m’y suis rendue plusieurs fois et un pensionnaire est toujours venu à ma rencontre pour me conter l’histoire de ce cimetière. L’occasion pour ceux qui cherchent à converser davantage en allemand de le faire. Sachez qu’on y prend l’apéritif dans le hall à partir de 16h, voire parfois même plus tôt, et de toute façon toujours un thé ou un café.

Les tombes les plus anciennes du cimetière juif de Rossau remontent au milieu du XVème siècle, et les plus récentes à la fin du XVIIIème siècle. En effet, l’empereur Joseph II, un des fils de Marie-Thérèse, avait entrepris de nombreuses réformes sanitaires, et parmi elles, celle de ne plus utiliser les cimetières se trouvant à l’intérieur de la ville (aujourd’hui du Gürtel), règle qui devait s’appliquer dans tout l’empire. Le démantèlement de cimetières étant interdit dans la religion juive, il resta en place. Toutefois, le 8 janvier 1941, le pouvoir politique nazi décida de la destruction des cimetières juifs et des travailleurs forcés juifs durent transporter certaines pierres tombales au cimetière central de Vienne. Ces travailleurs forcés eurent également pour tâche d’exhumer les restes humains encore présents sous terre pour permettre à des scientifiques de les étudier et le cimetière subit en plus de tout cela de très nombreuses dégradations. Il n’y a qu’à voir l’état des 280 stèles funéraires rapatriées ou remises debout pour s’en rendre compte. Elles étaient très probablement au nombre de 931 avant la destruction du site. Les services du patrimoine en retrouvèrent un certain nombre enterrées sur place dans les années 1980 et savent qu’il y en a encore d’autres. Mais comme vous le verrez sur place, la restauration ne semble pas avancer bien vite.

Informations pratiques

Adresse : 9-11 Seegasse, 1090 Vienne

Heures de visite : Du lundi au vendredi entre 7h et 15h (une visite plus tard ou le week-end ne semble cependant pas poser problème).

Pour s’y rendre : Avec la ligne 4 du métro (station Roβauer Lände) ou les lignes de tram D (arrêt Seegasse), 5 ou 33 (arrêt Franz-Josefs-Bahnhof).

.

Partagez cet article

2 Comments

  1. Isandre dit :

    Ravie de lire cet article et merci beaucoup d’avoir tenu parole et d’avoir attendu que je parte de Vienne avant de le publier 🙂 ! J’ai bien surpris quelques autres visiteurs après notre propre visite. En revanche, je t’en veux de ne pas m’avoir prévenue de l’heure de l’apéro lol

    • amelise dit :

      Ahah ! Merci à toi encore de m’y avoir emmenée ! J’ai découvert l’heure de l’apéro il y a quelques mois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833