Partagez cet article

Chers lecteurs,

Je ne pouvais rester muette sur l’événement que constitue cet article. Il s’agit en effet du 150ème article de Ca valse à Vienne. Il y a trois ans de cela, alors que je réfléchissais à ce projet (à deux !), je n’avais aucune idée de ce que cela allait donner. Je suis aujourd’hui très fière de ce que Ca valse à Vienne est devenu et souhaite vous en remercier du fond du cœur. Sans nos interactions au travers des commentaires, du club, de Facebook ou d’Instagram, j’aurais pour sûr déjà mis fin à cette aventure. De savoir que certains se rendent ici ou là grâce à mes articles, ou font connaissance lors de petites soirées ou activités que j’organise m’emplit de joie et ne peut m’arrêter dans mon élan.

Je remercie également tous ceux qui se sont dévoilés dans les 27 portraits de lecteurs et espère que vous serez encore nombreux à accepter de vous prêter au jeu.

Depuis un mois, je suis aussi très heureuse de pouvoir partager mes petites aventures en allemand avec mon podcast. Je vous vois déjà rire devant mon accent à couper au couteau, mais espère qu’il pourra ravir amis et collègues germanophones.

 

Le message

Aujourd’hui je profite de cet article au contenu inhabituel pour évoquer une découverte que je ne savais pas où mettre. Elle comporte en effet un sens moralisateur, ce qui la situe bien loin de mon pot-pourri bloguesque hebdomadaire. Cependant, je trouve cette phrase inscrite dans le paysage viennois si belle qu’elle mérite bien que je m’attarde dessus.

Je fis sa découverte comme très souvent en rentrant chez moi à pied tard le soir. La blancheur de la façade sur laquelle elle se déploie me saisit et le doux relief de ses lettres m’invita à la lire. Première surprise, c’est de l’anglais. Deuxième surprise, son sens est bien plus profond qu’il n’en a l’air.

‘Don’t try to be an apple if you are a banana

You will always be a second rate apple…’

(N’essaie pas de devenir une pomme si tu es une banane, tu ne seras toujours qu’une pomme de deuxième classe)

 

C’est profond et c’est vrai !

Je repense souvent à cette phrase, notamment quand les gens me répètent, une énième fois dans la journée « Ah oui ! Mais tu es française ! ». Je peux effectivement faire tous les efforts que je veux, je ne suis pas autrichienne mais bien française, et surtout pour les gens que je rencontre à Vienne et en Autriche. C’est parfois pesant, mais c’en est ainsi, et cela ne changera pas. Il faut s’y faire et pourquoi pas le tourner à son avantage (on verra ce que mon podcast donnera).

Ainsi, cette semaine, je vous invite à prendre le temps de réfléchir à ces mots, et peut-être même de le faire devant cette façade, qui est celle du gymnase d’une école primaire du huitième arrondissement de Vienne. Cette œuvre est le résultat d’un concours artistique lancé par des services de la ville de Vienne et délivré en 2004.

Merci de me suivre et de me lire,

Amélise

 

Informations pratiques

Adresse : 22-24 Blindengasse

S’y rendre en transports en commun : Tram 2, 5 et 33 (arrêt Blindengasse), tram 46 (arrêt Thaliastraβe) et U6 (arrêt Josefstädter Straβe).

Quand s’y rendre : N’importe quand.

 

Partagez cet article

4 Comments

  1. Johanna dit :

    Merci pour tous tes articles. Tu donnes effectivement envie de visiter des lieux auxquels on ne pense pas. MERCI 🙂

  2. Tanja Jedlitschka dit :

    Je viens de découvrir ce Blog et il m’a procuré le premier fou rire de la journée (l’article sur le feu rouge pieton… j’habite à Vienne depuis 17 ans et j’éprouve toujours et encore une petite joie révolutionnaire en traversant quand le feu est rouge 😉 Je n’ai jamais pu me résoudre à m’adapter sur ce coup là, même après de nombreux sermonts de jeunes mères en furie). En ce qui concerne les pommes et les bananes, c’est complètement vrai! Je ne serai jamais pomme autrichienne. Pourtant avec le temps, j’ai aussi l’impression de ne plus etre une banane non plus… cest pas si simple!
    Merci pour cette lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833