Partagez cet article

Je me souviendrai toujours de l’arrivée de Pâques dans les commerces lors de ma première année passée en Autriche. Il y avait profusion de chocolats, comme en France et comme partout, mais aussi des œufs peints de couleurs très vives. Je trouvais cela bien curieux et me demandais si l’on pouvait les manger ou si on les achetait pour décorer, peut-être pour les mettre sur un arbre de Pâques ! J’eus la réponse le lendemain au déjeuner lorsque je vis ma collègue en écaler un. La regardant probablement avec insistance, elle me dit : « Amélise, t’as un problème avec mon œuf ? » Ce à quoi je répondis : « Je ne sais pas encore, ça m’intrigue ces œufs aux couleurs vives. Ça vient d’où ? ». Et voilà comment je parvins à obtenir quelques informations cruciales. En Autriche, on colore des œufs pour Pâques (« Eier färben ». Ce sont des œufs que l’on a cuits durs. Parfois on les garde pour le jour de Pâques et on se retrouve à ne manger que des plats aux œufs durs tous les jours qui en suivent. Mais certains les mangent également pendant les semaines précédant Pâques. C’est pour cela que l’on en voit assez tôt dans les commerces. Finalement, je connaissais un peu cette tradition. Je me souviens que ma grand-mère faisait toujours cela avec des pelures d’oignon, ce qui leur donnait une couleur brune pas forcément très appétissante. Parfois, il nous arrivait avec mes frères et sœurs d’en peindre. Nous étions cependant loin du systématisme et du professionnalisme autrichien en la matière. Je me demandais quand même comment on pouvait obtenir ces œufs parfaitement colorés avec des couleurs vives. Je ne compris cela que l’an passé en tombant sur des sachets de teinture à œufs.

J’en achetai de suite pour essayer la veille de Pâques en France. C’était bien plus facile que je ne me le figurais.

On laisse tremper les œufs dans la teinture, on les essuie et voilà le résultat !

Tous les convives furent surpris et cette année il me faut rapporter de nombreux sachets de cette teinture pour tous ceux qui souhaitent s’y essayer 😉

On peut bien sûr chercher des alternatives plus naturelles en utilisant certains légumes et certaines plantes pour le bain de teinture. Pour créer de jolis motifs, on peut déposer de petites feuilles d’arbres, de petites fleurs ou autres sur l’œuf, l’envelopper dans du collant et le laisser tremper. On obtient de jolis résultats. Cela sera pour moi la prochaine étape, mais la marche semble quand même un peu haute.

En Autriche, on teint et on décore les œufs principalement en famille, avec les enfants, même si c’est bien le lapin de Pâques qui les apporte !

Présentation provoquante dans une corbeille en forme de canne !

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833