Partagez cet article

Aujourd’hui, c’est au tour d’un Allemand d’être portraituré, un Berlinois amoureux de Vienne. J’ai rencontré Stephané dans la capitale allemande qu’il quitta pour s’installer en Autriche. Lorsque ce fut mon tour d’y aller, je le contactai bien évidemment pour avoir quelques conseils. Depuis, nous sommes inséparables !

Une particularité de Stephané est qu’il ne parle pas ou peu la langue de Molière. Pourquoi fait-il donc partie de cette série de portraits ? Comment peut-il être un lecteur assidu de mon petit blog ? Figurez-vous qu’il a droit à une traduction privée à chaque publication d’article ! Mais grâce à mes nouveaux podcasts, il ne sera maintenant plus le seul à avoir droit à ce privilège.

Stephané

Stephané vient de Berlin et a vécu à Vienne pendant 6 ans.

Qu’est-ce qui t’a amené en Autriche ?

La première fois, je suis allé à Vienne pour un stage de 6 mois, stage que j’ai obtenu plus ou moins par hasard. Le travail, la ville et les nombreux amis que je m’y suis fait m’ont poussé à y revenir 2 ans plus tard et ce pour une durée bien plus longue.

Que préfères-tu dans la cuisine autrichienne ?

L’incontournable Wiener Schnitzel.

Que rapportes-tu d’Allemagne ?

Le Hochdeutsch (l’allemand standard, celui qu’on apprend à l’école).

Qu’emportes-tu avec toi en Allemagne ?

Le fameux dialecte viennois.

Quelque chose à absolument voir ou faire à Vienne ?

Flâner dans le 1er arrondissement, se rendre dans un Heuriger et se balader dans les vignes au nord de Vienne.

Le soir, sortir sur le Gürtel et découvrir les clubs situés le long de la ligne de métro U6.

Aurais-tu quelque chose à nous conseiller en dehors des sentiers battus ?

En journée, j’apprécie particulièrement me balader au Prater et regarder les nombreux sports que les gens y pratiquent (foot, rugby, ultimate, etc.). Ca peut être l’occasion de découvrir des sports peu communs. Pour s’y rendre, je conseille évidemment de prendre le tram 1.

Le soir, aller au EKH, un squat du 10ème arrondissement, où se tiennent régulièrement des concerts, des performances, des discussions et où se trouve bien évidemment un bar.

Quelque chose à absolument voir ou faire en dehors de la capitale ?

Aller faire de la luge sur les nombreuses pistes dédiées à cet usage, faire des virées en Hongrie ou dans les pays limitrophes de l’Autriche.

Quelque chose qui a changé dans ton quotidien depuis ton installation en Autriche ?

Je bois de la bière en cannettes et plus en bouteille.

Ton mot ou ton expression allemande ou autrichienne préférée ?

Geh bitte! (Allez, voyons !)

Enfin, quelque chose que tu fais dans ton temps libre, à part bien sûr lire « Ça valse à Vienne » ?

Jouer au foot et passer du temps dans les parcs viennois avec des amis.

Partagez cet article
69598833