Partagez cet article

Ma rencontre avec Elsa, c’est une histoire viennoise tout à fait typique. On s’est connues lors d’une soirée française et on s’est rendu compte que je connaissais sa maman et que je travaillais avec la femme de son directeur. « Wien ist ein Dorf ! » (Vienne est un village). Depuis, nous sommes devenues amies et Elsa participe à de nombreuses activités du club Ca valse à Vienne.

 

 

Elsa

 

 

Elsa est arrivée bébé à Vienne où elle a depuis toujours vécu. Elle a la double nationalité franco-autrichienne et se considère principalement comme bretonne et viennoise ! Elle vient en effet de Saint-Brieuc et a d’ailleurs passé une année à Saint-Quay-Portrieux pour y suivre une formation d’auxiliaire de vie.

 

Qu’est-ce qui t’a amenée en Autriche ?

Mes parents se sont rencontrés à Vienne. Maman est française et Papa est autrichien.

Que préfères-tu dans la gastronomie autrichienne ?

Les Stelze, jarrets de porc grillés (Tiens ! Comme Cycy, une autre bretonne !) et le Kastanienreis, du riz de châtaignes, qui est un dessert succulent.

Que rapportes-tu de France ?

Des gâteaux bretons, des produits de beauté comme ceux de la marque le petit marseillais, du pâté Hénaff, des boîtes de langue de bœuf sauce madère et du chocolat blanc Galak.

Qu’emportes-tu avec toi en France ?

Des Mozartkugeln (boules de Mozart) et des gaufrettes Manner.

Quelque chose à absolument voir ou faire à Vienne ?

Schönbrunn, le Belvédère et si les gens aiment les grands musées comme le Kunsthistorisches Museum et l’Albertina.

Aurais-tu quelque chose à nous conseiller en dehors des sentiers battus ?

Aller manger au Maschu Maschu, un restaurant à la cuisine exceptionnelle que j’ai d’ailleurs fait découvrir à Amélise et qu’elle a adoré (ça c’est vrai !). Aussi aller se promener au parc de Laxenburg, qui n’est pas très loin de Vienne et dans lequel on peut cueillir de l’ail des ours quand c’est la saison.

Quelque chose à absolument voir ou faire en dehors de la capitale ?

Le Tyrol et ses montagnes exceptionnelles !

Quelque chose qui change entre ton quotidien viennois et ton quotidien breton ?

En France je passe la plupart de mon temps à la campagne et en Autriche en ville. C’est plus calme en France et j’aime beaucoup ça.

Ton mot ou ton expression allemande ou autrichienne préférée ?

« Es ist mir wurscht ! », ce qui signifie „je m’en fiche“.

Ton mot ou ton expression française préférée ? (Bonus pour une lectrice ayant grandi et toujours vécu dans les deux langues)

« Tu ne peux pas avoir le beurre et l’argent du beurre ! » Ma mère me répète cela tout le temps !

Enfin, quelque chose que tu fais dans ton temps libre, à part bien sûr lire « Ça valse à Vienne » ?

J’aime voir mes amis, aller au cinéma, au bowling et au billard.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833