Partagez cet article

Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas entretenu sur celle qui meubla mon enfance, me poussa à passer du temps devant la télévision, me fit peut-être me rendre à Vienne et m’occupe toujours à travers lectures et conversations. Et oui, je vous parle bien de mon pseudo double historique et psychanalytique, Sissi ! Je ne sais pas vous, mais moi il me fallut un moment avant de me rendre devant le monument qui lui est dédié dans l’enceinte du célèbre Volksgarten, à deux pas du Ring et de la Hofburg. Mais pourquoi cela ?

Lors de mes premières visites à Vienne et à mon arrivée, j’en ignorais complètement l’existence ! En effet, de nombreux ouvrages dédiés à l’avant-dernière impératrice d’Autriche ne l’évoquent pas et ne l’utilisent pas comme illustration, tout comme la plupart des guides touristiques traitant de la ville de Vienne. Je découvris sa présence en lisant une ultime biographie sur ma chère impératrice quelques mois après mon emménagement dans la capitale autrichienne. Quelle belle surprise !

C’est bien la Sissi qui me faisait rêver quand j’étais petite. Magnifique, humaine et attachante. Elle est en effet présentée de manière très simple dans cet imposant bloc de marbre (8000 kilos) provenant de la vallée de Lasa, dans la province italienne du Tyrol du Sud. Sur le monument est simplement inscrit son prénom, Elisabeth, et dessous la mention « Kaiserin von Österreich » (impératrice d’Autriche). D’ailleurs elle ne porte aucun attribut impérial. C’est son image éternelle qu’il nous est donné de voir, celle d’une femme élégante, avec sa majestueuse coiffure et sa taille extrêmement fine et bien soulignée. La présence à ses pieds de deux chiens tranche avec cela et lui confère un caractère à la fois simple et humain.

Son meurtre en 1898 marqua les esprits et pour célébrer son souvenir, il fut décidé d’élever ce monument. Un comité mit trois années à étudier de très nombreuses propositions. Ce fut le projet de Friedrich Ohmann, empreint du style de la Sécession viennoise, qui fut retenu, et les travaux s’étalèrent de 1904 à 1907. La représentation sculptée de Sissi est l’œuvre du sculpteur viennois Hans Bitterlich. Ohmann conçut cependant un véritable ensemble paysager pour rendre hommage à l’impératrice défunte. Un long parterre précède en effet un bassin agrémenté de fontaines devant le monument.

L’empereur François-Joseph, qui avait décidé de son emplacement, son épouse fixant du regard la Hofburg, et les nombreux aménagements qu’il avait ordonnés, inaugura le monument le 7 juin 1907.

 

Informations pratiques

Le monument se situe à l’angle du Volksgarten entre la Josef-Meinrad-Platz (bordant le Burgtheater) et la Löwelstraβe.

Le parc est ouvert d’avril à octobre de 6h à 22h et de novembre à mars de 7h à 17h30.

Partagez cet article

1 Comment

  1. Altösterreicher dit :

    Hallo, bonsoir,
    elle s’apelle SISI pas SISSI
    desolé, mais c’est important pour un Altösterreicher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833