Partagez cet article

Alors que je consultais le programme du MAK (musée des arts décoratifs de Vienne) sur son site Internet, je découvris que l’institution possédait quelques dépendances en Autriche et dans le monde entier ! Parmi elles, un petit château attira mon attention (je me doute bien que vous n’en êtes point surpris). Ouvert seulement le dimanche, et pas en hiver, je m’attendais à visiter un endroit d’intérêt discutable. Mais ce petit château semblait si mignon, et en plus il se trouve à deux pas du parc de Pötzleinsdorf que j’adore. C’est ainsi que début septembre je pris la route (enfin le tram) pour Geymüller.

Je tombai sur une demeure très jolie dans ses proportions et son architecture agrémentée d’éléments orientalistes caractéristiques de ce que l’on construisait au XIXème siècle. Une fois à l’intérieur, on est accueilli par le personnel du MAK comme si on avait reçu une invitation pour venir y prendre le thé. Ils devinent presque vos questions pendant la visite et adorent vous montrer des objets ou des détails qui vous auraient peut-être échappé. Une visite des plus agréables !

Les lieux ont été meublés par le MAK dans les styles de l’époque de sa construction, Empire et Biedermeier. Plusieurs ensembles avaient d’ailleurs été réalisés pour la Hofburg ou d’autres résidences de la famille impériale. L’occasion pour moi de réviser ce que j’avais appris lors de la conférence sur l’époque Biedermeier que j’avais organisée avec des amis l’hiver dernier (et bien sûr de faire mon intéressante). Enfin, c’est quand même l’un des employés qui attira mon attention sur des tableaux que j’avais jugés sans importance dans le vestibule. Il me demanda si j’avais vu l’horloge. Je lui répondis « Oui ! Là sur la commode », essayant de comprendre cette provocation, quand il me rétorqua « Non ! Sur le tableau ! ». Incroyable ! Les tableaux comportaient tous de petites horloges. Je n’avais encore jamais vu cela de ma vie (Oui, je ne suis encore jamais allée au musée des horloges. Je l’avoue). La visite s’égaya encore plus avec cette collection exceptionnelle d’horloges en tout genre qui sont parsemées dans les pièces du château.

Parmi toutes les curiosités que le petit château renferme, je vous invite à vous approcher des lithographies de la cage d’escalier dont les titres sont en allemand et en français. C’est un florilège de fautes d’orthographe du XIXème siècle assez amusant. Puis, en haut des escaliers, si personne ne le fait pour vous, allumez et éteignez la lumière. Cela vous permettra d’admirer de magnifiques petits tableaux en porcelaine révélant leurs images avec la lumière. L’un d’eux provient de la manufacture de Sèvres.

Une visite guidée est proposée à 15 heures et permet de voir l’intérieur de certains meubles et objets, à ne pas rater !

Si vous aimez vous laisser surprendre par des objets et d’anciens mécanismes, alors ce petit château ne pourra que vous plaire, et cela quelque soit votre âge et celui de vos compagnons de visite.

 

 

Jeu-concours

 

La question : Dans quel arrondissement de Vienne se situe le petit château de Geymüller ?

Si vous pensez avoir la réponse, écrivez-moi à pomelilou(arobase)gmail(point)com. Le premier ayant envoyé la bonne réponse se verra offrir deux entrées pour le petit château !

Si vous aimez participer à des jeux-concours sur Vienne et l’Autriche, inscrivez-vous au Club !

 

Informations pratiques

Quand ? Les dimanches entre 11h et 18h jusqu’au 2 décembre, puis de nouveau à partir de mai. Attention, il est fermé les 14 et 21 octobre prochains, mais ouvert le 26 octobre pour la fête nationale avec une entrée à seulement 5 € par personne.

Le prix de l’entrée ? 12 €, 9 € pour les seniors et les étudiants, gratuit pour les moins de 19 ans. Le ticket est aussi pour le MAK le même jour.

Les informations accompagnant l’exposition sont disponibles en allemand et en anglais !

Une visite guidée ? Oui, en allemand ! Chaque dimanche à 15h pour 3,50 € par personne (je vous la recommande).  

Où exactement ? Au 102 de la Pötzleinsdorferstraβe.

Comment s’y rendre ? Avec le tram 41 jusqu’à son terminus « Pötzleinsdorferpark » puis quelques minutes à pied. Si vous vous y rendez en voiture, sachez que vous pouvez vous garer dans la cour !

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833