Partagez cet article

Combien de fois n’avons-nous pas entendu « Bon les filles, votre blog est sympa, mais la recette du Kaiserschmarren c’est pour quand ? »

Il s’agit en effet de l’une de nos spécialités préférées de la gastronomie autrichienne. Nous voulions donc vous en donner une recette rapide et efficace pour vous régaler et surprendre vos invités et votre famille.

Parmi les ingrédients nécessaires, il n’y a peut-être que les raisins secs que nous n’avons pas en permanence dans nos placards (cela a d’ailleurs changé), le rhum, souvent parti trop vite en punch et le sucre glace. Sinon nous pouvons toujours faire un Kaiserschmarren à la dernière minute lorsque l’on manque d’idées pour le dîner ou une soirée. Il est toujours le bienvenu. Cette recette peut très bien se multiplier, mais gare au volume des blancs en neige ! Pensez alors à vous équiper de deux gros saladiers, et bien sûr d’un batteur de cuisine.

 

Recette pour une grosse crêpe

Ingrédients :

60 g de raisins secs

3 cuillères à soupe de rhum

150 g de farine

sel

sucre glace

1 paquet de sucre vanillé

3 œufs

1/8 L de lait

50 g de beurre environ

Préparation :

Ebouillantez les raisins puis retirez-les et dans un bol laissez-les s’imprégner du rhum.

Dans un saladier, tamisez la farine, ajoutez-y une pincée de sel, le sucre vanillé, les jaunes d’œufs et le lait. Mélangez le tout, au mieux avec un batteur électrique. Si vous le pouvez, laissez reposer la pâte une vingtaine de minutes.

Montez les blancs en neige avec une cuillère à soupe de sucre glace. Puis incorporez-les délicatement à la pâte.

Faites fondre le beurre dans une grosse poêle bien chaude. Versez-y la pâte et répartissez dessus les raisins secs que vous aurez ôtés du rhum. Quand vous retournez la crêpe, déchiquetez-la avec la palette afin que tous les morceaux soient bien cuits.

Servez-la chaude avec si possible de la compote de pomme et de la compote de quetsches, comme cela se fait d’ailleurs dans tous les bons établissements qui en offrent.

 

La recette étant maintenant entre vos mains, nous espérons que vous en ferez des heureux, et que nos amis, désormais informés, nous en ferons profiter également !

Vous pouvez également servir une petite anecdote au moment de le déguster. La légende la plus répandue au sujet du Kaiserschmarren ou Kaiserschmarrn est qu’il fut créé au départ pour l’impératrice Sissi, qui soucieuse de sa ligne souhaitait quelque chose de léger ! Ne pouvant terminer son assiette, son époux l’empereur François Joseph lui dit de lui passer ce « Schmarren » (ce « machin », ce « n’importe quoi ») afin qu’il le termine. Il devint alors l’un des plats préférés de Franzl qui lui donna son nom.

 

Passage radio

J’ai eu le plaisir vendredi 21 juillet 2017 de parler de cette recette sur la radio française RTL, vous pouvez m’éntendre à partir de la fin de la 51ème minute en cliquant ici : La Kaiserschmarrn sur RTL !

 

Partagez cet article

4 Comments

  1. Mia dit :

    Groooooooooßartiges Rezept!! Auch für uns Österreicher immer wieder super!! Enjoy!
    Danke an Amelise für die guten Ideen!
    Liebe Grüße
    Mia

  2. Matthieu dit :

    Super ! Mais, point important : dans mes souvenirs le Kaiserschmarren se déguste avec de la confiture de prunes ! Après tout c’est un peu comme une crêpe, on ne la mange pas toute seule…

    • amelise dit :

      Oui c’est beaucoup mieux de la manger avec quelque chose. L’idéal c’est avec de la compote de pommes et de la compote de quetsches (sorte de prunes). Cette dernière s’appelle Zwetschkenröster et est une compote qui a été un peu moins cuite et surtout pas tamisée (on a toujours des morceaux de quetsches plus ou moins gros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833