Portraits de lecteurs : Cat
juillet 30, 2017
Une baignade impériale à Bad Fischau
août 10, 2017

Parler allemand en Autriche : première rencontre

Partagez cet article

Les Autrichiens parlent allemand. Chouette ! Je vais pouvoir mettre en application toutes les connaissances de la langue de Goethe amassées avant mon installation à Vienne. En effet, après plusieurs années passées sur les bancs de l’école à répéter déclinaisons et verbes irréguliers et après quelques mois à étudier (et à faire la fête) à Berlin, l’allemand, je pensais le maîtriser ! De plus, grâce à ma carte secrète – un stage dans le Baden-Württemberg – les « Grüß Gott », « Servus » et « Mahlzeit » n’avaient plus aucun secret pour moi. Côté communication, j’arrivais donc plutôt confiante à Vienne. Les premiers contacts avec les autochtones cependant me déstabilisèrent assez vite. Via une connaissance résidant à Vienne, je rencontrai en effet dès le premier soir quelques Autrichiens qui deviendraient par ailleurs très vite d’excellents amis.

« Hey ! Du kommst aus Frankreich ! Leiwand* ! »

« Hey ! Tu viens de France ! Leiwand ?!?! »

« Leiwand ! Leinwand ? » comme… « toile » (de cinéma, de peintre) ? Avais-je bien compris ? Vu le ton employé, venir de France semblait être bien vu. Je ne demandai pas davantage d’éclaircissements et me fendis d’un « Ja ! » assuré assorti d’un sourire à la cool (le mode caméléon – on sourit/je souris, on rigole/je rigole, etc. – est très vite adopté lorsqu’on comprend d’avance que faire répéter son interlocuteur ou pire demander des explications tuerait dans l’œuf l’euphorie du moment ou encore l’effet humoristique d’une blague).

La conversation n’était pas terminée…

« Wir waren in Paris letztes Jahr. »

« Nous étions à Paris l’an dernier. » Facile…

« Die Stadt ist urschön* aber a bissl* teuer. »

« La ville est horloge-belle mais « abyssalement? » chère. » Comparer la beauté d’une ville à une horloge… Intéressant ! D’autre part, Paris est certes chère mais il ne faudrait quand même pas exagérer…

« 8€ für ein Krügerl* ! Bist du deppert* ! »

« 8€ pour un !? Es-tu « des pâtes » !! » Aucune idée de ce qui pouvait coûter 8€ ! « Des pâtes » ? Une expression française ? Mais quel rapport avec le prix d’un produit inconnu ?

« Wir waren in einem schiachen* Hotel. Oida* ! Das war arg* ! »

« Nous étions dans un hôtel « chic ». Ouille là ! Que c’était [raclement de gorge ?] » Voulait-il dire « schicken Hotel », se pouvait-il que la prononciation des Autrichiens diffère quelque peu de celle des Allemands ? La fin de la phrase, d’autre part, m’échappait complètement…

Tout cela avait peu de sens. Peut-être avais-je déjà bu trop de bière… Du tout ! Ce qui me manquait, c’était surtout un bon plongeon dans la langue du pays. Ce plongeon, je l’ai effectué depuis cette première soirée et je me fais un plaisir de placer quelques-unes de mes expressions préférées au détour des conversations tenues avec mes collègues ou mes amis autrichiens. Ils saluent d’ailleurs ainsi souvent mon intégration réussie selon eux dans leur cher « Heimat » (pays). Je vous préviens tout de même que lorsque l’on commence à employer ces termes locaux, il est difficile de s’arrêter. On vous en apprend toujours de nouveaux !

 

*pour la signification de ces termes autrichiens, veuillez vous rapporter aux explications suivantes :

Leiwand ! : Super ! Cool !

Ur : préfixe accolé à un adjectif, signifie « très », « super ». Dans le cas présent (urschön) – « super belle »

A bissl : un peu

Ein Krügerl : une pinte

Bist du deppert ! : locution utilisée pour exprimer l’étonnement, la surprise

Schiach : laid, moche

Oida ! : expression qui peut tout signifier, à comprendre donc suivant le contexte dans lequel elle est utilisée. Dans notre cas, oida exprime la surprise.

Arg : horrible

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69598833