Le Sankt Pölten mégalo
juillet 5, 2018
Podcast: Das Marillenfest
juillet 15, 2018

Halte à Augsbourg en route pour ma Bourgogne natale

Partagez cet article

L’an passé, je vous invitai à faire halte à Munich sur la route entre la France et l’Autriche. Cette année, je vous propose à nouveau de découvrir une ville de Bavière, non loin de Munich, celle d’Augsbourg.

Augsbourg, 286 000 habitants aujourd’hui, troisième ville de Bavière, était LA capitale de la Renaissance au nord des Alpes. Vous vous doutez bien que j’avais on ne peut plus envie de la visiter. Je fus extrêmement surprise par les très nombreux édifices et complexes architecturaux encore présents de cette époque si florissante, et qui en fit l’une des principales places financières de l’Europe d’alors.

Le centre de la ville n’est pas si grand et se parcourt très aisément à pied.

Les incontournables 

La Maximilianstraβe et toutes ses belles façades colorées dont certaines remontent à la Renaissance. Elle part de la majestueuse basilique Saint-Ulrich-et-Sainte-Afre, qui renferme entre autres un incroyable autel. Curiosité intéressante, une église évangélique, elle aussi dédiée à saint Ulrich, lui est adossée. Belle illustration des conflits religieux qui eurent lieu dans la ville. A l’autre bout de la Maximilianstraβe, on tombe sur l’hôtel de ville, un gigantesque bâtiment du début du XVIIème siècle de 57 mètres de haut. C’est un des plus grands édifices Renaissance situé au nord des Alpes. Il abrite une incroyable salle dorée de la même époque que l’on peut d’ailleurs visiter.

L’une des curiosités bien spécifique à la ville et à son histoire est la Fuggerei. Il s’agit d’un quartier d’habitations à loyers modérés destiné aux plus pauvres et remontant aux années 1520. La Fuggerei est l’œuvre du célèbre banquier d’Augsbourg Jacob Fugger, qui était alors l’homme le plus riche d’Europe et contribua pour beaucoup à la magnificence de la ville en ces temps renaissants.

D’autres monuments à voir, visiter ou remarquer

L’église Saint-Maurice (Moritzkirche) dont l’intérieur, œuvre d’une restauration très récente, est d’une élégante sobriété.

Le musée Maximilian sur la Fuggerplatz. Il rassemble des chefs-d’œuvre de la Renaissance et notamment d’orfèvrerie augsbourgeoise.

Le Schaezlerpalais, magnifique palais datant de la fin du XVIIIème et abritant une grande collection d’art baroque allemand, ainsi que de magnifiques salles d’époque.

La Neue Galerie de la Höhmannhaus, juste à côté ! Une collection très intéressante d’art contemporain, ainsi que des expositions temporaires, occupent cette belle demeure à la façade extrêmement longue fin Renaissance de la Maximilianstraβe.

Le centre-ville comporte également de nombreux bâtiments des années 60 et 70 qui rappellent les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Quelques autres curiosités

Une gare à l’architecture de villa italienne

Un tramway vert « caca d’oie »

Un petit cours d’eau canalisé qui passe vers la Fuggerei et où l’on a bien envie de tremper les pieds quand il fait chaud.

La ville est vraiment faite pour les cyclistes, alors si vous aimez pédaler, profitez-en !

« Ca pédale à Augsbourg ! »

Augsbourg vaut aussi bien le détour pour une étape de quelques heures histoire de se changer les idées, se promener, ou seulement prendre un verre sur la Maximilianstraβe ou la Rathausplatz, que pour deux jours afin de s’immerger dans la grandeur passée de la ville bavaroise.

Informations pratiques

Pour se rendre à Augsbourg  depuis Vienne :

En voiture, comptez un peu plus de 5 heures (pour près de 500 km).

En train à peine 5 heures et demi avec un changement à Munich et autant depuis Paris avec un changement à Stuttgart ou à Mannheim.

Partagez cet article
69598833