Partagez cet article

Férue d’histoire, j’étais fort prédestinée à visiter Mayerling. Enfin ce qu’il en reste. Si vous êtes aussi, comme moi, un amoureux des monuments anciens, rebroussez chemin, mais profitez tout de même du merveilleux cadre qu’offre la forêt viennoise, le Wienerwald. Il ne subsiste en effet du relais de chasse qu’une seule pièce, le Teepavillon, dont le plafond peint, bel ensemble baroque, fut récemment restauré, mais qui n’est accompagné que de photos et meubles en teck. La chambre où Rodolphe, alors prince héritier d’un des plus grands empires, se suicida avec sa maîtresse Marie Vetsera le 30 janvier 1889, fut elle aussi détruite et remplacée par une petite église néo-gothique.

Mayerling est en réalité un musée dédié à la vie et à la mort du prince Rodolphe. J’avais lu sur son suicide et les différentes hypothèses qui l’accompagnaient, mais en visitant le musée tout m’est apparu de façon bien plus claire et je dirais même logique. Ce qui m’a toutefois le plus étonnée, c’est la vie passionnante du fils de Sissi et Franzl. Il s’agissait de quelqu’un d’on ne peut plus brillant et d’engagé dans cette société fortement secouée de la fin du XIXème siècle et qui a beaucoup écrit. La visite se fait en lisant de nombreux panneaux explicatifs, qui sont également tous traduits en anglais. On voit de très nombreux objets, mais il n’y a malheureusement pas de visite guidée.

Ainsi si vous vous intéressez à l’histoire de l’Autriche, c’est assurément un endroit à ne pas louper !

P.S. : Si vous détenez la Niederösterreich-CARD vous pouvez même vous y rendre autant de fois que vous le souhaitez.

Comment vous y rendre ?

Le plus simple reste la voiture. Vous pouvez également faire de cette visite une halte lors d’une randonnée dans la Wienerwald.

Depuis Vienne vous pouvez vous y rendre en transports en commun mais regardez bien les horaires avant de partir (S3 jusqu’à Mödling puis le bus 365).

Partagez cet article
69598833