Partagez cet article

Chers lecteurs,

En tout début d’année, je me suis fixé quelques bonnes résolutions pour mon blog. Je ne les tiendrai certainement pas toutes, mais s’il y en a une que j’ai tenue et dont je suis très fière, c’est de lancer une série de portraits de francophones et francophiles dont j’ai croisé le chemin en Autriche. J’en connais naturellement depuis mon arrivée à Vienne, mais je reste impressionnée par le nombre d’entre eux que j’ai pu rencontrer depuis le lancement de Ça valse à Vienne et qui me témoignent leur intérêt pour ce que j’écris. Ainsi j’avais envie que vous preniez, chers lecteurs, une part plus importante dans mon activité bloguesque* en créant une série de portraits. Nous rencontrerons l’un d’entre vous chaque mois. Attention cela pourrait bien vous tomber dessus ! Rassurez-vous, cela ne fait pas mal du tout.

Le premier portrait m’est apparu comme une évidence. Il s’agit d’Isandre, une autre blogueuse, également française, également née en Bourgogne et également passionnée d’écriture, mais surtout l’une de mes premières lectrices fidèles que j’ai rencontrée grâce au blog lors de mon tout premier événement.

Isandre

Isandre est française. Elle est arrivée en Autriche fin août 2015. Elle a vécu auparavant dans la région de Genève pendant 17 ans. Elle réside dans le 9ème arrondissement de Vienne et tient le blog La plume d’Isandre, un blog sur lequel elle partage ses coups de cœur littéraires, mais aussi son expérience en Autriche et plein d’autres choses qui la touchent.

Qu’est-ce qui t’a amenée en Autriche ?

Je souhaitais découvrir Vienne et la culture autrichienne avec ma famille et perfectionner mon allemand.

Que préfères-tu dans la cuisine autrichienne ?

Les Topfengolatschen (chaussons au Topfen, ce produit entre la crème et le fromage blanc très consommé en terres germaniques)

Que rapportes-tu de France ?

Des herbes de Provence et de l’huile d’olive produite par mes parents.

Qu’emportes-tu avec toi en France ?

Des Mozartkugeln et des gaufrettes Manner.

Quelque chose à absolument voir ou faire à Vienne ?

A Vienne, c’est vraiment difficile de choisir !  Je conseillerais de faire une balade en tram avec la ligne D, de préférence dans un vieux tram pour l’ambiance. Cela permet ainsi de contempler tous les monuments du Ring, confortablement installé au chaud, ainsi que la magnifique église votive, l’ambassade française, et de terminer en descendant au Belvédère pour aller voir Le Baiser de Klimt.

Aurais-tu quelque chose à nous conseiller en dehors des sentiers battus ?

Le restaurant Bohème dans le Spittelberg, sur lequel j’ai d’ailleurs publié un article.

Quelque chose à absolument voir ou faire en dehors de la capitale ?

Prendre le temps de visiter Budapest, certes capitale de la Hongrie mais qui n’est pas si loin.

Quelque chose qui a changé dans ton quotidien depuis ton installation en Autriche ?

Le marathon des courses ménagères dans plusieurs magasins dû à l’absence d’hypermarchés.

Ton mot ou ton expression allemande ou autrichienne préférée ?

Grüβ Gott !

Enfin, quelque chose que tu fais dans ton temps libre, à part bien sûr lire « Ça valse à Vienne » ?

Les activités de l’association Vienne Accueil pour laquelle j’organise un atelier d’écriture.

*Terme toujours pas admis par l’académie française et dont je revendique encore la maternité.

Partagez cet article
69598833