Partagez cet article

L’année dernière, je vous avais parlé du tronc entièrement planté de clous se trouvant à deux pas de la cathédrale Saint-Etienne. Lorsque je tombai l’an dernier sur une sculpture en bois cloutée à côté de l’hôtel de ville (le Rathaus), je ne pus m’empêcher de me dire qu’ici on aimait enfoncer des clous. Cette sculpture a cependant une toute autre histoire que le tronc. Elle représente un homme en armure, une épée dans les mains. La statue n’est cependant pas médiévale mais fut réalisée en 1915 et fut disposée sur la Schwarzenbergplatz afin de lever des fonds pour les veuves et les orphelins de guerre. Les gens achetaient alors des clous puis les plantaient dans le soldat de bois. L’opération avait été grandement communiquée dans les journaux, et le clou du spectacle est qu’on estime le nombre de clous qui s’y trouvent à 500 000 ! Une belle réussite financière ! La sculpture fut ainsi nommée « Wehrmann in Eisen » (le soldat de fer).

Après la guerre, les socio-démocrates de Vienne mirent l’homme clouté au placard, mais en 1934, le gouvernement austrofasciste décida de l’en sortir à l’occasion de l’inauguration d’un monument commémorant les soldats morts pendant la Première Guerre mondiale. La statue en bois fut ainsi remise sur la Schwedenplatz avec un socle en bois tout neuf pour que les gens puissent de nouveau enfoncer quelques clous dans son âme. Quelques mois plus tard, l’homme clouté trouva sa place juste à côté de l’hôtel de ville. Il fait d’ailleurs presque face au pater noster de l’hôtel de ville, une autre curiosité à découvrir !

Et pour enfoncer le clou, sachez qu’il y en avait aussi dans d’autres provinces de l’empire puisque j’en ai récemment vu un au musée de la ville de Linz. La pratique de l’homme clouté était aussi très répandue en Allemagne.

Informations pratiques

Où ? 6-8 Felderstraße, à droite de l’hôtel de ville si vous arrivez depuis le Ring.

Quand ? N’importe quand ! La statue est même éclairée le soir 😉

Partagez cet article
69598833