L’église de Maria Saal, son ossuaire octogonal, son portrait de Lénine et tous ses trésors

Partagez cet article

Vous invitant à vous rendre à Straßburg en Carinthie avec le défi du printemps 2024, je souhaite partager avec vous des endroits que j’ai adoré visiter lors de mon séjour dans le coin. J’espère qu’ils vous donneront encore plus envie de relever le défi et de découvrir cette superbe région.

De Maria Saal, j’avais seulement rapidement lu que son église valait le détour. Quel ne fut donc pas mon enchantement lorsque je découvris sa magnifique bâtisse et son ossuaire octogonal en arrivant sur place. L’ensemble architectural est ravissant par l’emploi des pierres de la région, également en toiture, et par le plan original de l’ossuaire. L’église de Maria Saal est considérée comme le sanctuaire de la Carinthie, étant un lieu de pèlerinage depuis le VIIIe siècle.

Le tombeau de saint Modeste

Si l’église est un lieu de pèlerinage, c’est grâce à saint Modeste, qui évangélisa la région et construisit la première église de Maria Saal dans la seconde moitié du VIIIe siècle. Il meurt quelques années après, probablement en 772. Ses ossements sont contenus dans un sarcophage d’enfant d’époque romaine placé sous l’autel qui est quant à lui d’époque romane. Il s’agit là des éléments les plus anciens de l’église puisque celle d’origine a complètement disparu au profit de l’église actuelle construite dans la première moitié du XVe siècle.

De très beaux ensembles peints

Les décors intérieurs les plus anciens sont donc du gothique tardif, comme les impressionnantes peintures de la voûte compartimentée qui représentent la généalogie du Christ. Découvertes au début du XXe siècle, elles sont dans un excellent état de conservation.

Dans le chœur de cette église qui fut baroquisée à la suite d’un incendie, on trouve également un très bel ensemble de fresques Renaissance. Nous avons ainsi là encore un petit résumé d’histoire de l’art, mais avec des productions de très grande qualité. On trouve aussi dans l’église une fresque bien plus récente, de 1928, représentant saint Pierre sauvé par Jésus sur le lac de Tibériade. Le visage de saint Pierre est saisissant et semble assez familier. Il fut en effet représenté sous les traits de Lénine par l’artiste Herbert Boeckl. Vue comme très choquante, la fresque resta cachée jusqu’en 1981.

Les bas-reliefs d’époque romaine

Prenez bien le temps de regarder les différents bas-reliefs et stèles sculptés insérés dans les murs extérieurs de l’église. On y voit plusieurs remplois de stèles et décors d’époque romaine, comme par exemple une représentation symbolique de la fondation de Rome avec la louve, Romulus et Rémus, ou encore Achille sur son char traînant la dépouille d’Hector. La cité antique de Virunum se situait très près de là et explique la présence nombreuses de ces blocs sculptés.

L’ossuaire octogonal

Quand on arrive près de l’église, notre regard est happé par un autre monument, l’ossuaire. Il s’agit là d’une construction vraiment originale. Baptistère roman à l’origine, la bâtisse fut par la suite embellie par des arcades et des fresques gothiques. Il s’agit désormais d’un ossuaire puisque les ossements de l’ancien cimetière situé à côté de l’église y prirent place dans le caveau. Même si elle comporte neuf angles, on a pris l’habitude de qualifier la construction d’octogonale.

Des restes de murs défensifs témoignent de l’ancienne enceinte fortifiée qui entourait l’église autrefois. Celle-ci ne fut d’ailleurs jamais prise !

Comment se rendre à Maria Saal depuis Vienne ?

En voiture, comptez environ 3h30 de route.

En transports en commun, vous prenez d’abord un train pour Sankt Veit an der Glan (3h43 de trajet), où vous prenez le train régional S1 pour Maria Saal (8 minutes de trajet, train toutes les heures). Horaires des trains. Vous trouvez cela chouette de voyager plutôt en train qu’en voiture ? Renseignez-vous sur le Klimaticket ! Ici mon expérience.

La gare de Maria Saal se trouve en contre-bas du village. Comptez 20 minutes de marche pour arriver à l’église (1 kilomètre).

Depuis Klagenfurt, comptez un quart d’heure en voiture et 9 minutes en train.

Le bus 5371 (Klagenfurt – St. Veit an der Glan) s’arrête à deux pas de l’église (arrêt « Maria Saal Ort »), mais il ne circule qu’en semaine. Horaires des bus.

Autres articles sur la Carinthie

Partagez cet article

Vous pourriez également aimer...