Les toilettes publiques en Autriche

Partagez cet article

Il y a peu, je dissertais avec une amie au sujet des toilettes publiques en Autriche. Nous évoquions nos plus belles expériences, comme celles situées devant l’hôtel de ville de Vienne, où le personnel est aux petits soins, ou encore celles de la gare de Floridsdorf, dont on ne soupçonnerait pas l’étendue. Un copain nous surprit et nous demanda si nous parlions bien de toilettes publiques. Là, j’eus comme un déclic, il me fallait parler de sujet ô combien important. D’un pays à l’autre ou d’une ville à l’autre, le nombre et la bonne tenue des toilettes publiques varient grandement.

Aujourd’hui, 19 novembre, c’est la journée mondiale des toilettes, une journée reconnue par les nations unies pour montrer à quel point cette infrastructure nécessaire peut manquer dans certaines régions du monde.  J’ai ainsi décidé d’écrire un article en forme d’ode aux toilettes publiques en Autriche.

En Autriche, on trouve des toilettes publiques en très grand nombre et la plupart du temps bien propres. Dans les villes de moyenne importance, elles sont même presque toujours gratuites. A Vienne, cela dépend de l’endroit et de l’heure. Avec l’heure on comprend souvent la présence ou non de personnel pour veiller au bon déroulement des opérations.

Pour ce qui est des toilettes publiques viennoises, j’ai carrément mon palmarès !

Le prix de l’élégance est décerné à celles du Graben, de style Jugendstil et en service depuis 1905. S’y rendre, c’est remonter le temps. On y a même un panneau en français (c’est dire que ça date 😉).

Le prix de l’accueil va à celles du Rathaus , plus précisément aux deux ensembles qui se trouvent dans le parc. Leur personnel est incroyablement sympathique et passe faire un petit coup de propre derrière chaque visite. On s’y sent comme dans un cocon, et malgré l’abondance de curieux, notamment lors des grandes manifestations sur la place, les sourires restent toujours de mise. Félicitations à ces équipes de choc !

Le prix de l’originalité va à Ottakring (vous deviez vous en douter, c’est chez moi 😉) pour ses toilettes de la Yppenplatz. On y est accueilli de l’extérieur par une ambiance de boîte de nuit, des lumières multicolores habillent sa façade et permettent de faire de très belles photos souvenirs. L’une des cabines (la plus grande à gauche de la cabine du personnel et actuellement hors d’usage) propose une immersion en forêt. Son intérieur est tapissé de photos prises en forêt (la forêt viennoise n’est d’ailleurs pas si loin) et on y entend des chants d’oiseaux. Une sacrée expérience !

Le prix de la jolie déception va aux pissoirs. Ces petits chapiteaux anciens fort mignons, mais qui ne soulagent qu’une partie de la population. On en voit surtout dans les arrondissements plus excentrés.

La ville de Vienne se targue même d’être parmi les villes de plus d’un million d’habitants en Europe, celle avec le plus de toilettes publiques ! Le modèle change tout de même un peu puisque plus on les rénove et plus leur nombre réduit. Dans les stations de transport très fréquentées, on voit même de plus en plus d’entreprises spécialisées dans les toilettes mettre leur empreinte dans les sous-sols de la ville, comme elles l’ont déjà bien fait le long des autoroutes.

En tout cas, toute ces installations sanitaires font partie de ce qui rend un séjour ou un quotidien en Autriche si agréable ! (J’espère que vous ne les regarderez plus de la même manière 😉)

 

Autre article sur les toilettes en Autriche :

Le petit coin à l’autrichienne

 

Partagez cet article

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *