Le Troisième Homme, un film à voir

Partagez cet article

Vienne après la Seconde Guerre mondiale, occupée, en ruines et en prise à de nombreux trafics, c’est le décor et le sujet du Troisième Homme, film britannique réalisé par Carol Reed, tourné dans la ville en 1948 et devenu un des plus grands films du cinéma. Les acteurs américains Orson Welles et Joseph Cotten et l’italienne Alida Valli partagent l’affiche avec de grands noms du cinéma et du théâtre autrichien comme Paul Hörbiger et Hedwig Bleibtreu. Le scénario est quant à lui principalement l’œuvre de Graham Greene.

Le film, sorti en 1949, fait véritablement partie des chefs-d’œuvre du 7ème art par son esthétique incroyable, fruit notamment d’un très grand travail sur la lumière. Aujourd’hui, son rythme peut nous paraître très lent, mais je vous invite à bien suivre l’intrigue (si vous souhaitez la découvrir en regardant le film, rendez vous au paragraphe suivant). Nous suivons un écrivain américain venu retrouvé un ami à Vienne. Lorsqu’il arrive, ce dernier est mort. Il décide alors de mener sa propre enquête sur la mort de son ami et découvre entre autres qu’il était mêlé à un trafic de pénicilline frelatée.

Nous nous retrouvons plongés dans une Vienne occupée par les forces alliées et les tas de gravas résultant des bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Les décors sont ceux de la rue et permettent de découvrir une image de la ville que l’on voit peu. Le film n’a d’ailleurs point été apprécié en Autriche pour cette image, très sombre, mais très proche de la réalité, qu’il véhicule. Les acteurs et actrices autrichiens y ayant participé ont même été par la suite boudés par la critique et les producteurs. A l’international, le film fut en revanche un énorme succès : Grand Prix du festival de Cannes, BAFTA du meilleur film britannique et Oscar de la meilleure photographie !

Sur les traces du film

Le film nous fait véritablement parcourir la ville, du cimetière central au Prater, en passant par de très nombreuses places et rues du centre-ville et même dans les égouts. Un vrai jeu de piste quand on cherche à retrouver ces endroits en le regardant. On ne regarde aussi plus ces endroits de la même manière lorsque l’on arpente tous ces lieux. Pour ce qui est des scènes tournées dans les égouts, elles comptent parmi les plus mémorables du film et furent en réalité tournées dans les canalisations de la rivière Vienne. Des visites guidées y sont d’ailleurs organisées. J’ai pour ma part hâte d’y prendre part, comme de visiter le musée dédié au film.

Une musique très célèbre

Le Troisième Homme est aussi connu pour sa bande son, et surtout pour le morceau joué à la cithare par Anton Karas. Vous l’avez probablement déjà entendu. Ce titre, le Thème de Harry Lime, eut lui aussi un énorme succès. Le réalisateur du film, Carol Reed, avait tout bonnement découvert Karas dans un restaurant, alors qu’il jouait de son instrument.

Informations pratiques

Le cinéma Burg Kino (Opernring 19) diffuse le film tous les jours dans sa version originale en anglais. Horaires.

Le musée du Troisième Homme (Dritte Mann Museum) rouvre en mars. Adresse : Pressgasse 25, 1040 Vienne. Horaires.

La visite guidée dans les canalisations de la Vienne (Dritte Mann Tour) n’a pas lieu actuellement en raison de la pandémie. Le point de départ de la visite se trouve à un angle de Karlsplatz, au Girardipark, en face du Café Museum. Horaires.

Partagez cet article

Vous pourriez également aimer...