Les très belles ruines de Baden

Partagez cet article

L’élégante ville thermale de Baden cache dans sa forêt (la forêt viennoise) deux forteresses en ruine qui valent vraiment le détour. Je vous propose donc un parcours pour les découvrir.

Les forteresses se situent chacune sur un éperon rocheux de part et d’autre d’une vallée où coule la Schwechat (Helenental, aussi très bien aménagée pour être longée à pied ou à vélo). La forteresse de Rauhenstein se situe au Nord de la vallée, et celle de Rauheneck au sud. Elles furent toutes deux construites par la famille Tursen au XIIème siècle afin de contrôler la vallée et de se protéger en cas d’attaques. Il y en eut d’ailleurs un grand nombre puisque l’on sait que les deux forteresses furent détruites et reconstruites à plusieurs reprises. Avec leurs donjons de respectivement 20 et 25 mètres de haut, elles sont visibles de loin et font partie des plus grands bastions de la forêt viennoise.

Je vous invite à commencer la balade (ou petite randonnée) en traversant le parc aux roses (le Doblhoffpark) pour rejoindre le début du chemin de randonnée rouge n°40 sur le Rainerweg (sortie du parc à gauche de l’orangerie baroque, montez la Schloβgasse, prenez à gauche la Marchetstraβe qui descend un peu, le Rainerweg est la première ruelle sur votre gauche). On suit donc les marques rouge (n°40) jusqu’à la « Ruine Rauhenstein ». On trouve quelques points de vue sur le chemin et on arrive devant les anciens remparts de Rauhenstein. Devant car la forteresse en ruine est interdite d’accès pour des raisons de sécurité jusqu’à la fin de ses travaux d’aménagement prévue en 2026. En arrivant par le haut, on ne se rend pas compte de cette interdiction. J’y suis donc allée. C’est très sympa mais il faut quand même bien faire attention où vous mettez les pieds.

On poursuit notre marche sur le sentier balisé en rouge qui nous fait descendre et longer un peu la Schwechat. Avant de remonter en forêt, on passe devant une belle et imposante villa du XIXème siècle, la villa Eugen, construite pour l’archiduc Wilhelm, et aujourd’hui résidence privée. Lorsque l’on croise le chemin balisé en bleu, on le prend sur notre gauche et on arrive là devant une belle surprise. Un énorme portail de pierre pour une caverne dont le toit est découvert… Il s’agit d’une énorme roche percée, la Könighöhle, prouesse architecturale naturelle. 😉 Des découvertes archéologiques attestent d’une présence humaine au néolithique à cet endroit !

On continue toujours sur notre chemin balisé en bleu pour arriver au niveau de la deuxième forteresse en ruine, pour moi la plus belle, celle de Rauheneck. Elle est très bien aménagée pour les visiteurs. On se balade entre les ruines en passant d’une ancienne maison, à une chapelle, puis à d’autres bâtiments pour finir par monter en haut de son donjon de 25 mètres de haut, qui offre une vue magnifique sur Baden, la forêt viennoise et les environs. Vous remarquerez que ce donjon a une forme assez rare puisqu’il n’a que 3 faces. En déambulant parmi les murs de pierre, on peut vraiment s’imaginer à quoi pouvait ressembler cette forteresse lorsqu’elle était habitée. Un vrai coup de cœur !

On redescend ensuite en ville en suivant toujours le sentier balisé en bleu et on passe devant un monument sculpté qui est en réalité la partie supérieure du portail d’un château qui se trouvait là mais a été détruit à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château de Weilburg, qui fut lui aussi construit par un archiduc de la maison de Habsbourg, l’archiduc Karl.

La roseraie se trouve non loin de là et la boucle est bouclée. Elle fait 7 kilomètres (10 si votre point de départ est la gare de Baden) et peut être facilement rallongée, en commençant par exemple dans le Kurpark de Baden. Une belle balade en perspective !

 

Informations pratiques

L’excellent festival photo La Gacilly Baden commence le 18 juin prochain ! Profitez-en !

Comment se rendre à Baden depuis Vienne ?

En train il y en a pour un quart d’heure depuis la gare centrale avec des trains qui font peu d’arrêts (trains régionaux très fréquents). Horaires des trains

En voiture, comptez au moins une demi-heure.

Si vous n’êtes pas pressés et souhaitez profiter des communes de banlieue, vous pouvez prendre le WLB (aussi appelé Badner Bahn) à l’opéra. Il s’agit d’un genre de tram qui passe par des petites villes du sud de Vienne. Temps de trajet : 1 heure !

 

Autres articles sur Baden 

De La Gacilly à Baden, le plus grand festival photo d’Europe

La fête en blanc de Baden

La randonnée du 1er aqueduc de Vienne

Autres articles sur la forêt viennoise 

Partagez cet article

Vous pourriez également aimer...