Le tour de la Wachau à pied (Welterbesteig Wachau)

Partagez cet article

Après les randonnées de ville de Vienne (Stadtwanderwege) et le tour de Vienne à pied (rundumadum), je souhaite partager avec vous mon tout dernier projet de randonnée, le tour de la Wachau à pied ! 180 kilomètres à parcourir les deux côtés du Danube entre Krems et Melk. L’occasion de véritablement redécouvrir la région. Je pensais déjà bien connaître la Wachau, mais je ne saurais vous dire le nombre d’endroits que j’ai pu découvrir grâce à cette grande randonnée et je suis très excitée à l’idée de partager cette aventure avec vous ! Le parcours nous fait bien sûr passer par les beaux villages et les vignes, mais aussi par les vergers, notamment d’abricotiers, à travers champs et prairies, au pied de plusieurs fermes, de plantations de sapins de Noël, entre des formations rocheuses surprenantes et surtout en forêt. Je fus surprise que l’on passe tant de temps dans les bois, mais j’ai trouvé cela des plus agréables, notamment quand il fait chaud. Chaque étape offre aussi de très beaux points de vue. J’espère que cet article vous donnera envie d’emprunter ce sentier de grande randonnée, que ce soit pour une étape ou pour le faire en entier (ça se fait bien plus vite qu’on ne le croit). Que vous fassiez régulièrement de la randonnée ou pas, vous trouverez des étapes à votre goût. N’hésitez pas à m’envoyer des photos. C’est toujours un plaisir de vous voir faire ces projets de randonnées. J’en profite pour remercier celles et ceux qui m’ont accompagnée sur ces chemins.

Je vais d’abord vous donner quelques informations générales pour vous aider à organiser ces sorties rando et partager ensuite avec vous mes impressions et recommandations pour chacune des 14 étapes de la boucle. Notez que vous pouvez profiter de ces balades pour relever le défi de l’été à Dürnstein !

Tout d’abord, si je m’y suis lancée, vous vous doutez bien que c’est parce qu’il y a des tampons à récolter tout le long de la rando et des médailles à la clé (enfin plutôt des pin’s) ! 😉 Fiche pour tamponner à télécharger.

Pin’s de bronze à partir de la 5ème étape, pin’s d’argent à partir de la 10ème et pin’s d’or quand vous les avez toutes faites. Vous obtenez ces pin’s auprès d’une office de tourisme de la Wachau et payez pour cela quelques euros. Pour les 3 pin’s j’ai dû débourser 8,50 €. Une petite somme qui rappelle que l’entretien du marquage de l’itinéraire de la rando a un coût.

En parlant marquage, la grande randonnée de la Wachau est appelée « Welterbesteig Wachau » (en anglais Wachau World Heritage Trail). Elle fut en effet réalisée dans le cadre de l’inscription de la région sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La Wachau désigne la vallée qui s’étend de part et d’autre du Danube entre Melk et Krems. C’est donc bien un joyau que le chemin de grande randonnée nous invite à arpenter. L’itinéraire est extrêmement bien indiqué tout le long et dans les deux sens par de petits panneaux jaunes et le logo du Welterbesteig Wachau peint en blanc se trouve un peu partout (sur des roches, des arbres, des poteaux, des bancs, des maisons…).

Avec un bonnet trouvé !

Sur mes photos, vous verrez que je l’ai principalement fait cet hiver. Il y a peu de vert mais on croise très peu de monde (deux ou trois personnes au plus), ce qui peut être très agréable. Notez cependant qu’entre octobre et avril de nombreux établissements hôteliers et de restauration sont fermés. Prévoyez donc bien de quoi manger. A la belle saison, vous pouvez profiter des Heuriger (tables vigneronnes).

Pour préparer les sorties, le site officiel du Wachau Welterbesteig offre beaucoup d’informations et le tracé GPS à télécharger (pas très utile vu le bon marquage). Pour ma part j’aime toujours avoir une version papier avec moi pour voir où j’en suis, ce qu’il y a à voir sur le chemin et prendre des notes. J’avais avec moi le guide de randonnée Hikeline (Welterbesteig Wachau, Verlag Esterbauer, 2014, 14,90 €, ISBN : 978-3-85000-610-1). Il y a aussi celui de Rother (Welterbesteig Wachau, Rother Bergverlag, 2022, 17,40 €, ISBN : 978-3-7633-4411-6). Ils sont tous les deux excellents. Les arrêts de bus sont marqués (sans leurs noms) sur le Rother mais pas sur le Hikeline, mais les cartes Hikeline sont plus lisibles (enfin à mon goût et c’est là peut-être une déformation professionnelle comme j’y travaille. J’en profite pour remercier mon collègue Martin qui a réalisé ce super guide !). Je vous invite à rajouter sur les cartes de votre guide les arrêts de bus, léurs noms et leurs horaires, ainsi que les endroits où tamponner. Vous verrez que c’est très pratique.

Là où on tamponne !

 

Comment s’y rendre ?

Arpentant un sentier de grande randonnée en étapes, vous ne finissez pas là où vous commencez, à moins que vous souhaitiez refaire chaque étape en sens inverse. 😉 Des arrêts de bus se trouvent à proximité de presque tous les points de départ et d’arrivée et leurs lignes vous mènent aux gares de Krems et de Melk. Si vous êtes en voiture, je vous recommande de vous rendre d’abord au lieu d’arrivée en fonction de l’horaire du bus, qui vous mènera au point de départ. Vous serez ainsi plus flexible sur la fin. Pour ma part, j’y suis presque tout le temps allée en transports en commun et cela se fait très aisément. Depuis Vienne, il y a un train toutes les heures pour Krems et deux par heure pour Melk. Les horaires des bus sont calés dessus, évitant des temps d’attente trop long. Chaque ligne de bus circule entre les deux gares de Krems et Melk. Les samedis, dimanches et jours fériés, la ligne 715 (rive gauche) a un bus toutes les heures dans chaque sens et la ligne 720 (rive droite) un toutes les deux heures dans chaque sens. Notez que les bus sont plus fréquents en semaine et que le week-end vous pouvez profiter de billets avantageux. Horaires des trains. Horaires des bus. Rive gauche, il est possible de prendre le train touristique Wachauer Bahn pour se rendre au point de départ ou d’arrivée. Ce train s’arrête dans presque tous les villages entre Krems et Emmersdorf mais coûte un peu cher (gratuit avec la Niederösterreich-CARD). Horaires et infos ici. On peut aussi retourner à la gare avec un vélo nextbike (système de location vélo en Basse-Autriche). Je ne l’ai pas fait et j’ai remarqué que les vélos n’étaient pas si nombreux. Renseignez-vous ici si cela vous intéresse. Une autre option peut être d’avoir un chauffeur ! Mais surtout si vous devez attendre, détendez-vous, il y aura probablement un Heuriger ou un Gasthaus sympathique dans le coin.

Je vous propose maintenant un aperçu de chaque étape et de la manière dont j’ai organisé ces sorties, ayant fait les 14 étapes en 12 sorties.

De Krems à Spitz : Les villages vignerons emblématiques de la Wachau

Avec ces étapes vous allez de village en village en passant dans les vignes et dans les bois pour des balades très agréables.

Etape 1 : Krems – Dürnstein

11,7 km. Etape la plus facile après celles très courtes et sans trop de relief qui traversent le Danube. Idéale pour commencer l’aventure ou pour faire découvrir la région à des gens qui ne font pas trop de randonnée. On part de la ville de Krems très riche en patrimoine pour arriver au village de Dürnstein, la perle de la Wachau, en passant par les vignes. A Dürnstein, les formations rocheuses caractéristiques de la région nous accueillent. Les chemins sont très praticables, même pas besoin de chaussures de randonnée. Informations sur la fameuse ruine de Dürnstein et les activités à faire dans le village ici.

Départ : Gozzoburg à Krems, à quelques minutes à pied de la gare.

Arrivée : Kremser Tor de Dürnstein, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Tampon : A la Rebentor à Stein (il faut bien chercher).

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 2 : Dürnstein – Weißenkirchen

15,8 km. Etape bien plus difficile mais qui offre des points de vue magnifiques sur Dürnstein et la vallée, notamment depuis la ruine, où on peut d’ailleurs relever le défi de l’été. Ca grimpe sec au début. Si vous souhaitez que ça grimpe davantage, vous pouvez monter le Vogelbergsteig qui rejoint l’itinéraire de l’étape au-dessus de Dürnstein. On marche ensuite en grande partie dans la forêt, avec un petit passage sur des roches où il faut faire attention (câble pour se rassurer le long) et on arrive dans les vignes et le village de Weißenkirchen, où il y a d’ailleurs le musée de la Wachau.

Départ : Kremser Tor de Dürnstein, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Arrivée : Marktplatz de Weißenkirchen, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Tampon : A la Fesslhütte après la ruine ou à l’auberge Pomassl avant d’atteindre Weißenkirchen.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 3 : Weißenkirchen – Spitz an der Donau

10,3 km. Longue montée au début mais étape courte donc pas très difficile. Avant d’attaquer, faites un détour par la magnifique église fortifiée de Weißenkirchen. Ensuite ce ne sont que vignes et forêt avant d’atteindre un autre beau village de la Wachau, Spitz an der Donau, connu pour sa fête de l’abricot, malheureusement annulée cette année encore.

Départ : Marktplatz de Weißenkirchen, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Arrivée : Kirchenplatz de Spitz, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Tampon : Au Heuriger de la famille Rosenberger au tout début de l’étape.

Carte, profil d’élévation et infos

De Spitz à Emmersdorf : Le surprenant massif du Jauerling

J’ai été bluffée par la découverte de ce massif, un de mes plus beaux souvenirs sur les chemins du Welterbesteig.

Etape 4 : Spitz an der Donau – Mühldorf

10,6 km. Une de mes étapes préférées car elle me permit de découvrir une partie de la Wachau que je ne connaissais pas. Elle offre aussi des paysages très divers avec les vignes, le Danube, des vergers, le massif forestier du Jauerling, des plantations de sapins de Noël, des fermes et les hauteurs de Mühldorf avec son magnifique château fortifié. Cette étape est aussi aménagée de nombreuses cabanes pour pique-niquer ou faire une pause, ce qui n’est pas le cas sur de nombreuses étapes. Attention, après le frigo du vigneron où se trouve le tampon, on monte un chemin et on arrive à un croisement où il y a une jolie maison sur la gauche et un logo du Welterbesteig effacé, ne le suivez pas ! C’est un ancien itinéraire, continuez tout droit en forêt. Si vous vous trompez, ne vous en faites pas, vous retomberez plus loin sur vos pattes (enfin sur le Welerbesteig). L’auberge Weißes Rössl de Mühldorf est très renommée pour sa cuisine. Je ne peux que vous la recommander pour attendre le bus ou passer une nuit avant de continuer l’aventure du tour de la Wachau à pied.

Départ : Kirchenplatz de Spitz, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Arrivée : A la roue du moulin du rond-point de Mühldorf à quelques minutes d’un arrêt du bus 718 qui passe toutes les 3h (regardez bien les horaires). Après quelques minutes de route, vous montez tout de suite dans le bus 715 qui vous mène à Melk.

Tampon : Au niveau du frigo d’un vigneron proposant ses produits une petite route.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 5 : Mühldorf – Maria Laach

13 km. L‘étape suivante faisant seulement 7,1 km et Maria Laach ne disposant pas de transports en commun, j’ai fait cette étape en une journée avec la suivante. Je ne peux que vous recommander de faire de même, mais c’est un peu difficile. Ca grimpe sec au départ jusqu’au pic de Trenning qui offre une vue magnifique sur Mühldorf. L’étape se fait principalement en forêt nous mène en haut du Jauerling, à 960 mètres d’altitude, point le plus haut de la Wachau. Une tour d’observation au pied d’une piste de ski (oui ! Enfin une petite piste plutôt familiale) offre une vue incroyable sur la vallée du Danube et les montagnes les plus proches. Dans la tour, on trouve aussi des animaux empaillés, une brocante, une collection de minéraux et de roches, à boire et à manger. C’est très original et donne bien le ton de cette étape très dépaysante. A Maria Laach, on découvre d’ailleurs dans l’église un tableau de la Vierge à l’Enfant où Marie a six doigts à une de ses mains !

Départ : A la roue du moulin du rond-point de Mühldorf à quelques minutes d’un arrêt du bus 718 qui passe toutes les 3h (regardez bien les horaires). Avant vous aurez pris le bus 715 jusqu’à l’arrêt Spitz/Donau Hinterhaus et serez montés directement dans le 718 qui vous attendait.

Arrivée : Marktplatz de Maria Laach. Pas de transports en commun dans les environs.

Tampon : En arrivant à la Naturparkhaus.

Carte, profil d’élévation et infos 

Etape 6 : Maria Laach – Aggsbach Markt

7,1 km. Presque exclusivement de la descente. C’est pour cela qu’elle se marie bien avec la précédente. Sinon, cela fait une étape très facile. On traverse fermes et forêt avant de terminer notre chemin au pied du Danube.

Départ : Marktplatz de Maria Laach. Pas de transports en commun dans les environs.

Arrivée : Marktplatz de Aggsbach Markt, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Tampon : A la ferme de Schleinkhof.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 7 : Aggsbach Markt – Emmersdorf

14,5 km. Encore une étape sans vigne et donc avec beaucoup de forêt, de champs, de fermes et de plantations de sapins de Noël. On tombe sur une église en ruine au charme fou, la Burgkirche Gossam. L’arrivée à Emmersdorf offre un magnifique point de vue sur Melk et son abbaye. Le village d’Emmersdorf est des plus charmants, surtout sa place du marché qui s’étend bien en longueur (Marktplatz). Sur la Markplatz vous pouvez acheter des produits régionaux dans une boutique sans vendeur tous les jours entre 6h et 22h. Pratique si vous avez un petit creux ou rien de prévu pour le dîner.

Départ : Marktplatz de Aggsbach Markt, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Arrivée : Marktplatz de Emmersdorf, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Tampon : Au Gasthaus Zur Waldesruh à Felbring.

Carte, profil d’élévation et infos

D’Emmersdorf à Melk : Parce qu’il faut bien faire tout le tour ou d’un joyau à l’autre

Etape 8 : Emmersdorf – Melk

9,3 km. Etape facile. Vous vous en doutez peut-être, ce n’est pas la plus passionnante des étapes, sauf si vous adorez les barrages et les écluses. L’étape étant assez courte, vous pouvez en profiter pour arpenter le très beau village d’Emmersdorf, un village de la Wachau des plus charmants et souvent méconnus car situé après le pont qui mène à Melk. Vous pouvez aussi visiter Melk et notamment son abbaye. Avant de traverser le Danube, la promenade vous mène en forêt, dans les champs et au pied de quelques fermes.

Départ : Marktplatz de Emmersdorf, à quelques minutes d’un arrêt du bus 715 ou de la gare pour le Wachauer Bahn.

Arrivée : Hauptplatz de Melk, à quelques minutes de la gare.

Tampon : A un petit croisement de route dans Rantenberg.

Carte, profil d’élévation et infos

De Melk à Oberbergern : La très belle forêt aux roches sombres

Ces étapes nous mènent à travers le grand massif forestier de la Dunkelsteinerwald, littéralement la forêt aux roches sombres. On voit en effet de très nombreuses roches qui semblent avoir été posées là comme par magie, comme à Dürnstein sur l’autre rive. Ce furent là mes étapes préférées du parcours, certainement car elles me menèrent dans de nombreux coins que je ne connaissais et ne soupçonnais point.

Etape 9 : Melk – Agssbach Dorf

16,9 km. Etape longue mais pas très difficile. A Melk on passe au pied de l’abbaye, puis on longe longtemps une route très fréquentée (bien dommage) pour retrouver villages, prairies, fermes et bois. Faites bien attention à suivre les marquages du Welterbesteig car nous croisons là un D peint en blanc qui pourrait nous induire en erreur et que l’on ne cessera désormais de voir sur notre chemin. Il s’agit de l’emblème du Dunkelsteinerwald-Rundwanderweg, une grande randonnée faisant le tour de ce très beau massif forestier (un prochain projet de randonnée ?). On longe ensuite quelque peu le Danube au niveau du château de Schönbühel qui s’avance majestueusement sur les eaux du fleuve et pourrait d’ailleurs constituer un point de départ pour l’étape si on veut éviter de longe rla route (arrêt du bus 720). On termine l’étape à une ancienne forge qui devrait rouvrir à l’automne.

Départ : Hauptplatz de Melk, à quelques minutes de la gare.

Arrivée : Hammerschmiede d’Aggsbach Dorf, à côté d’un arrêt du bus 720.

Tampon : A l’entrée d’Aggsbach Dorf en face du Danube de l’autre côté de la route.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 10 : Aggsbach Dorf – Hofarnsdorf

16,1 km. Etape difficile mais qui vaut vraiment le coup puisqu’on découvre l’immense et l’exceptionnelle ruine d’Aggstein. Avant cela, on peut déjà passer à la chartreuse d’Aggsbach Dorf, située derrière la forge et qui possède un très beau jardin. En ce qui concerne Aggstein, je ne m’attendais pas à voir un complexe en ruine aussi vaste. C’est tout simplement surprenant. La randonnée se poursuit de façon plus tranquille jusqu’à l’église de pèlerinage de Maria Langegg qui vaut elle aussi le détour. Une étape très riche en patrimoine ! Avant de redescendre à Hofarnsdorf, vous êtes invités à vous rendre par un sentier très étroit et très raide en haut ou presque du Hoher Stein, où l’on rencontre des passionnés d’escalade. On y a une très belle vue, mais si vous ne le sentez pas, poursuivez votre chemin. Vous en avez de toute façon déjà pris plein les yeux. En arrivant sur Hofarnsdorf, une vue magnifique sur Spitz an der Donau vous attend (photo principale de cet article).

Départ : Hammerschmiede d’Aggsbach Dorf, à côté d’un arrêt du bus 720.

Arrivée : Eglise d’Hofarnsdord, à quelques minutes d’un arrêt du bus 720.

Tampon : Sur une bâtisse située sur le chemin que vous empruntez en quittant la ruine.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 11 : Hofarnsdorf – Rossatz

17,1 km. Là aussi une étape difficile mais une de mes préférées car sa grande tour d’observation offre une vue splendide sur la vallée. On commence par longer le Danube mais aussi pas tomber sur des travaux. Vous pouvez là suivre l’itinéraire bis du Danube à vélo, ou comme moi, si les travaux ne sont pas en cours et que vous n’avez pas peur, grimper sur les grosses roches. Vous profitez ainsi bien du Danube et de la vue sur l’église de St. Michael située sur la rive d’en face. Puis c’est forêt et tour d’observation de Seekopf au panorama inoubliable. Ensuite on nous propose de faire un peu d’escalade assistée sur des roches (Steinige Ries). On peut toutefois poursuivre son chemin sans passer par là. Juste avant Rossatz, on profite là aussi d’un beau panorama sur les vignes et le Danube.

Départ : Eglise d’Hofarnsdord, à quelques minutes d’un arrêt du bus 720.

Arrivée : Kirchenplatz de Rossatz, au pied d’un arrêt du bus 720.

Tampon : Au début de l’étape à Bacharnsdorf devant le Heuriger de la famille Pammer.

Carte, profil d’élévation et infos 

Etape 12 : Rossatz – Oberbergern

11,4 km. Cette étape ne se terminant pas à un arrêt de bus, j’ai poursuivi sur la suivante puis jusqu’à Mauternbach pour prendre le bus 720. Je vous recommande de faire de même. La balade est très agréable. Rossatz a un centre historique riche en patrimoine. Après l’avoir arpenté, on longe le Danube et on profite d’une vue magnifique sur Dürnstein. L’étape se poursuit longtemps en forêt. EN sortant de celle-ci, on trouve une constellation de panneaux, pensez bien à continuez sur votre droite pour aller chercher le tampon à Oberbergern. Si vous souhaitez comme moi poursuivre votre route jusqu’à Mauternbach, continuez à suivre le Welterbesteig. Il nous fait revenir à cette sortie de forêt et prendre à droite. Faites bien attention, vous devez ensuite prendre le premier chemin sur votre gauche. Il semble qu’un panneau manque et le Welterbesteig est indiqué en tout petit. Après avoir passé la Ferdinandwarte, suivez les marquages du Jakobsweg (chemin de Compostelle) jusqu’au village où vous vous retrouvez face à une petite route et à de nombreux panneaux de randonnées, prenez à droite pour entrer dans le village et allez tout droit. L’arrêt de bus se trouve sur la Melker Straße en face de la Weinlodge Wachau (arrêt Mauternbach Ort, bus 720).

Départ : Kirchenplatz de Rossatz, au pied d’un arrêt du bus 720.

Arrivée : Chapelle d’Oberbergern, pas de bus le week-end. (Alternative proposée dans le texte du dessus).

Tampon : A Oberbergern devant le Gasthaus Zum Goldenen Hirschen. Il faut prendre à droite à la chapelle et continuer un peu sur la route pour y aller.

Carte, profil d’élévation et infos

De Oberbergern à Krems : Vestiges romains et abbaye baroque

Etape 13 : Oberbergern – Mautern

15,7 km. J’ai divisé cette étape en deux en raison des transports en commun. Je vous recommande de faire de même. La première partie se fait avec l’étape précédente et la deuxième avec la suivante. Je vous invite à commencer à Mauternbach (bus 720, arrêt Mauternbach Ort). Continuez à pied sur la rue jusqu’à croiser un chemin sur votre droite en sortie de village avec beaucoup de panneaux de randonnée. Suivez les marquages du Jakobsweg (chemin de Compostelle). Après être gentiment monté en forêt, vous rejoignez la route et le marquage du Welterbesteig. On passe au milieu des champs et on a de très beaux points de vue sur le Danube et sur le massif forestier de la Dunkelsteinerwald. On se trouve aussi à passer au pied d’un club d’aéromodélisme. S’il y a du monde, n’hésitez pas à vous arrêter pour voir quelques bolides ou démonstrations. Ensuite on se lance dans une petite ascension pour se rendre à l’abbaye de Göttweig, une abbaye qui vaut le détour ! Une fois redescendus dans la commune, vous pouvez prendre le train pour Krems ou St. Pölten si vous souhaitez vous arrêter là. La promenade se poursuit dans Furth à l’église très originale et aux surprenants chemins creusés en profondeur (Hohlwege).

Départ : Chapelle d’Oberbergern, pas de bus le week-end. (Alternative proposée dans le texte du dessus).

Arrivée : Rathausplatz de Mautern, à quelques minutes d’un arrêt du bus 720 (Mautern/Donau Kirche).

Tampon : A l’abbaye de Göttweig mais derrière au niveau de la terrasse panoramique. On y accède depuis le parking en longeant la petite route qui mène au grand parking et au restaurant.

Carte, profil d’élévation et infos

Etape 14 : Mautern – Krems

4,5 km. Courte et facile, je l’ai faite avec la précédente, mais vous pouvez la commencer à Göttweig ou en profiter pour visiter de fond en comble la petite ville de Mautern et ses trésors remontant à l’époque romaine (nombreux vestiges et musée) ou pour arpenter Stein et Krems, qui ont aussi un patrimoine extrêmement riche et de nombreux musées. Regardez bien le pont que l’on emprunte pour traverser le Danube, il est composé de deux ponts construits l’un au bout de l’autre.

Départ : Rathausplatz de Mautern, à quelques minutes d’un arrêt du bus 720 (Mautern/Donau Kirche).

Arrivée : Gozzoburg à Krems, à quelques minutes à pied de la gare.

Tampon : A Stein, au numéro 3 de la Hintere Fahrstraße.

Carte, profil d’élévation et infos 

Et voilà c’est fini ! Déjà ! Je ne sais trouvé les mots pour vous dire à quel point j’ai aimé faire cette grande randonnée de la Wachau. J’espère qu’elle vous enchantera vous aussi, et toutes celles et ceux qui vous accompagneront. Pensez à leur imprimer la fiche à tamponner (j’ai déjà fait des adeptes grâce à ça 😉). Bonne route !

Autres articles sur la Wachau

Partagez cet article

Vous pourriez également aimer...